VISITE DU PALAIS DE JUSTICE AVEC LES APPRENANTS 28/4/2015

VISITE DU PALAIS DE JUSTICE AVEC LES APPRENANTS 28/04/2015

DSC_0323DSC_0316

RESUME DE LA VISITE DU PALAIS DE JUSTICE CE 28 AVRIL 2015

 

Aujourd’hui, des élèves des groupes 2 et 3, accompagnés de 2 professeurs, Denise et Pierre, se sont rendus au Palais de justice de Verviers pour découvrir de façon concrète et didactique la façon dont la justice est rendue.

 

Pour ce faire, rendez-vous avait été pris avec Alain Houart, ancien substitut du Procureur du Roi et membre de l’Assemblée Générale de l’A.S.B.L. Centre Femmes/Hommes de Verviers.

En sa qualité d’homme de loi, c’est lui qui allait servir de guide tout au long de cette visite qui permit à chacun de découvrir combien il est souvent malaisé de rendre un verdict.

Alain Houart s’attacha de prime abord à faire découvrir les qualités architecturales du Palais de justice de Verviers. Ensuite, notre groupe pénétra dans la salle des pas perdus par laquelle la visite allait débuter. Alain Houart fit remarquer combien ce bâtiment était majestueux et conçu, ainsi que l’on le désirait à l’époque, pour impressionner les personnes y pénétrant.

Il invita ensuite les apprenants à monter au 1er étage et s’attarda quelques instants sur un magnifique vitrail situé à mi-chemin et représentant la Justice. Celle-ci tient dans sa main une balance pour peser les arguments des parties adverses et dans l’autre main un glaive pour châtier les coupables.

Au 1e étage, après avoir fait admirer les armoiries des localités dépendant de l’arrondissement judiciaire de Verviers, notre cicérone nous invita à découvrir le cabinet du Procureur du Roi et signala que, chaque matin, 80 nouveaux dossiers sont apportés par la Police de Verviers et soumis au Parquet. Il faut savoir, en effet, que c’est la police de Verviers qui rédige des rapports relatifs aux infractions et délits commis la veille dans l’arrondissement. En fonction desdits rapports, c’est le Procureur du Roi qui décide de la suite à donner aux faits relevés.

 

Alain Houart a ensuite emmené le groupe des apprenants dans la salle d’audience où sont jugés les personnes ayant commis des faits relevant du Tribunal correctionnel. Chacun suivit avec beaucoup d’intérêt les plaidoiries des avocats, l’intervention du Procureur relative aux faits reprochés au prévenu qui fut invité par la juge, en fin de séance, à donner sa version des faits. Ensuite, notre guide nous invita à quitter la salle et tint à nous expliquer les tenants et aboutissants de l’affaire en cours, laquelle s’était révélée particulièrement nébuleuse à telle enseigne que le Procureur déclara abandonner toute poursuite à l’égard du prévenu dans ce dossier vu les discordances entre les différentes versions présentées et l’absence de preuves permettant de corroborer la version de l’une ou l’autre partie en présence.

 

Ensuite, les apprenants purent assister à la session dans la salle d’audience réservée au tribunal de Police. L’avocat du prévenu essaya de négocier une peine de travail pour son client en lieu et place de l’amende prévue.

Le Procureur, invité par la Juge à émettre son opinion déclara être sceptique quant au bienfondé de cette demande et à l’intérêt de celle-ci eu égard à la personnalité du prévenu, récidiviste notoire.

Ici encore, notre cicérone expliqua de façon claire et nette les tenants et aboutissants de cette affaire. Les élèves, ainsi que les professeurs avouèrent t leur surprise devant la complexité de toute affaire jugée au Tribunal et la difficulté de porter un jugement correct dans de nombreux cas !

La visite se termina par la découverte des locaux situés au 1er étage et dévolus au Parquet. C’est plus précisément dans ces locaux que notre guide exerça durant de nombreuses années son rôle de Substitut du Procureur du Roi.

Après avoir chaleureusement remercié Alain Houart pour la qualité de son intervention et ses commentaires éclairés, les professeurs quittèrent les lieux en compagnie de leurs élèves.