Mes chères études

Mes chères études

Synopsis : Laura, 19 ans, simple étudiante en première année d’université, veut réussir ses études à tout prix. Malgré un job alimentaire, elle n’arrive pas à subvenir à ses besoins et tombe dans une précarité financière.

Animation du débat par : Chris PAULIS, Docteur en Anthropologie ULiège. Le film présenté était assez cru et violent mais il reflétait bien la réalité des faits subis par les jeunes femmes (ou hommes) qui n’ont plus d’autre choix que de se prostituer pour financer leurs chères études. Chris Paulis travaille depuis plus de 25 ans sur le thème de la prostitution ; la prostitution étudiante est très fréquente et se banalise fortement. Chaque année, + de 6 000 étudiants se prostituent même si des alternatives existent! Plus les études sont longues et chères, et plus la prostitution est importante. Il arrive parfois que des étudiants interrompent leurs études ou y mettent fin définitivement pour entrer totalement dans la prostitution. Les gains financiers y sont très importants malgré la pénibilité des actes. Pour lutter contre l’augmentation estimée de la prostitution étudiante ainsi que contre la banalisation de cette activité voire l’incitation à la débauche des étudiantes, les ministres ont lancé une campagne d’affichage sur les lieux d’enseignement du supérieur et à certains endroits fréquentés par les étudiants en Wallonie et à Bruxelles. L’objectif est de proposer aux jeunes des alternatives à la prostitution en les dirigeant vers différents services d’aide et de soutien au niveau financier, social ou encore médical