C’est pas de l’amour

C'est pas de l'amour

Synopsis : Laetitia, jeune mère au foyer, découvre que sa voisine Hélène est victime de violence conjugale. Harcelée mentalement et physiquement par son mari, homme en apparence charmant, Hélène refuse d’accepter son statut de victime jusqu’à se considérer coupable. Devant ce déni douloureux, Laetitia tentera tout pour la sauver.

Cette rencontre fut animée par Mme Pascale VIEILVOYE, Juriste au CRVI, ainsi que par Monsieur Alain Houart, Magistrat honoraire au tribunal de Verviers.

Nous avons vu un film profond qui est très juste dans la manière dont il décrit le mari violent. Ce n’est pas simplement un homme méchant odieux et cruel, il reste malgré tout un être humain à nos yeux. Cela permet notamment de mieux percevoir le dilemme que vit la victime. Son mari dit l’aimer, il redevient gentil après, il n’est pas perçu comme une personne sadique. Il s’agit d’un homme qui souffre sans pouvoir réfréner sa violence. Sans défendre ce genre de comportement, loin de là, il s’agit simplement de signaler que ce téléfilm représente une illustration très juste et exacte de la plupart des situations endurées par les femmes et parfois les hommes, souvent oubliés, et eux aussi victimes de violences conjugales. Des soins sont imposés à certains hommes violents par le tribunal.