Conférence /débat »lutte contre l’homophobie et la lesbophobie » 10/04/2015

 

 

 

Vendredi 10/4/2015 à 19h – Conférence/débat « Lutte contre l’homophobie et la lesbophobie » + reportage

INTERVENANT  :

Johatan BOVY, Président de l’Asbl  » ENSEMBLE AUTREMENT »

l'homophobie2 (1)l'homophobie2 (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette soirée était très intéressante pour tous les participants car nous n’étions pas vraiment au courant de ce sujet et ne l’avions pas encore développé en profondeur durant nos conférences / débat.  Monsieur Bovy, accompagné de deux intervenants issus de l’asbl « Ensemble autrement » nous a présenté un reportage de la RTBF « Questions à la une » au cours duquel étaient développés les thèmes de l’adoption pour les couples homosexuels ainsi que les dangers de l’homophobie avec des témoignages personnes ayant été victimes de coups et de violences graves.

Nous retiendrons principalement que deux meurtres homophobes ont eu lieu en Belgique en 2012.

Le corps d’Ihsane Jarfi avait été découvert dans les bois de Nandrin une semaine après sa disparition, survenue le 22 avril 2012. Le jeune homme avait été embarqué dans une voiture alors qu’il sortait d’un endroit fréquenté par des homosexuels.  Quatre auteurs ont été arrêtés depuis les faits. Mutlu Kizilaslan, Jeremy Wintgens, Jonathan Lekeu et Eric Parmentier seront accusés à titre principal de l’assassinat à caractère homophobe d’Ihsane Jarfi.

Raphaël Wargnies avait tué Jacques Kotnik de plusieurs coups de marteau la nuit du 25 juillet 2012 dans le Parc d’Avroy à Liège. L’accusé avait affirmé qu’il s’était vengé des homosexuels en agressant l’un d’eux après l’avoir choisi au hasard. Raphaël Wargnies sera le premier accusé à répondre des faits assortis de la circonstance aggravante d’homophobie devant une Cour d’assises.

Nous avons également présenté un reportage témoignant de la situation vécue par les personnes homosexuelles en Russie.  Le gouvernement russe s’oppose à l’homosexualité, la population y est elle aussi très hostile et suite à cela, des agressions très graves ont lieu quotidiennement à l’encontre de cette communauté.  De nombreux homosexuels russes songent à quitter le territoire et à s’installer dans des pays plus tolérants à ce niveau.

Il nous fut présenté un diaporama avec un carte du monde reprenant les pays tolérants, les pays les moins tolérants et ceux où l’homosexualité est toujours passible de peines de prison ou même de la mort.  La soirée s’est terminée par une séance de questions / réponses.

P. Leclercq